Ahem

Déc 06 2010

Fausse poitrine, ongles en résine, cheveux décolorés, lévres augmentées, nombril percé, parfois j’en rêve, d’être une bimbo, une fille objet pour homme niais, je marche dans la rue, les têtes n’arrêtent pas de tourner, c’est ma démarche, c’est le son de mes talons sur les pavés, mes jambes bronzées sous uv se cachent sous une jupe trop courte, mes cuisses ne se touchent plus, le frottement s’est envolé, un petit sac ridicule sous mon aisselle parfaitement épilée, j’habite dans le 8 eme et je suis représentante en produit de beauté, même mon nom a changé.

Je me demande ce que ca fait, d’être une vraie femme objet, un trophée qu’on exhibe, un cliché parfait, je voudrais essayer, pour rire, juste une journée, mais je ne suis pas sure de vouloir revenir, je ne sais pas si je pourrai, reprendre mon corps d’origine, recommencer à batailler, soutenir les regards et claquer la gueule des connards, ca serait tellement facile, de pouvoir compter sur mon physique, tellement agréable, de ne pas avoir à affirmer en permanence qu’on existe, de ne pas avoir à se faire remarquer pour autre chose que son corps, de ne pas avoir à en rajouter.

Je suis jalouse, c’est vrai, je suis presque aigrie, de voir ces filles si parfaites, si jolies, celles aux grands yeux et aux pommettes hautes, celles qui rougissent et qui se laissent courtiser, il y en a même des intelligentes, des drôles et des cultivées, elles ont toujours les bons numéros, elles gagnent toutes les loteries, elles habitent un charmant appartement de l’Est parisien, elles embrassent des grands bruns à l’haleine alcoolisée, je me retiens de ne pas les assassiner, tanner leur peau et m’en vêtir, Peau d’Âne 2.0, j’aurai leur os.

Commentaires fermés sur Ahem

Comments are closed at this time.

Get Adobe Flash player