De l’usage du petit carnet noir

Déc 06 2010

On a tous un petit carnet noir. Il peut être rose, et bordé d’Hellos Kitties galopant dans les nuages, Moleskine, électronique, ou tout simplement mental, mais soyons honnête, cette liste existe. Des hommes ou des femmes que nous avons croisé, à divers moment de notre vie, et qui sont prêts à satisfaire nos désirs sexuels avec la rapidité d’une livraison de pizza à domicile. L’équivalent en libido de la Paysanne extra-champignon, satisfaisante, bourrative, et légèrement culpabilisante quand on jette le carton dans la poubelle commune de l’immeuble. Loin du concept débile de sex-friend, compliqué et toujours à la frontière de la relation, plein de questionnement inutile et de codes muets, l’individu qui trouve sa place dans le petit carnet noir n’est pas forcément aimable, plaisant, ou même intelligent. Il possède uniquement les qualités essentielles à une baise rapide et jouissive, la proximité géographique et une rigidité de 10 sur l’échelle de la bandaison.

La subtilité du petit carnet noir consiste à savoir l’entretenir et à le nourrir de plusieurs genres de partenaires. On retrouvera avec plaisir son amant de dix ans, avec qui on pourra évaluer sa progression sexuelle à travers les ans. On aimera également pouvoir y noter le bellâtre rencontré en soirée quelques mois auparavant, qui nous avait alors clairement signifié son intérêt sous forme d’érection sauvage pendant un slow collé-serré, avec qui on aurait pu finir la nuit, mais qu’on avait préféré écarter pour cause de mauvaise allure globale. Une fois nu, l’individu pourra se révéler un partenaire attachant et attachable, pour peu qu’il daigne arrêter de parler. L’individu ne doit pas avoir d’autre fonction que celle de sex toy palliatif. Inutile d’y noter vos ex, votre premier amour ou votre voisin de pallier, ils pourraient vous conduire à des situations asexuées et compliquées. L’habitant du petit carnet noir sait qu’il intervient pour un instant donné, comme l’homme qui tombe à pic. Il n’attend ni compensation sentimentale, ni promesses. Pas besoin de lui cuisiner un petit plat, ou d’acheter de nouveaux dessous. L’homme du carnet se satisfait de vous, nature.

Le contact de votre partenaire de Sex Carnet doit être franc et clair. On privilégiera l’usage du texto, putassier et court. “Chez moi ce soir ?” est une formule consacrée et appréciée à travers les continents, et peut facilement se traduire en toutes les langues. N’hésitez pas à utiliser la fonction “Envoi à plusieurs destinataires” de votre téléphone, il permet d’obtenir un pool de réponses en un temps record, et de faire un choix selon vos inclinaisons. Précisez ensuite l’heure, prenez une douche et procédez aux ablutions et élagages rituels, choisissez une tenue confortable, et facile à enlever. Vous ne voulez pas perdre de temps dans d’inutiles pourparlers. A l’heure fatidique, accueillez votre partenaire d’un baiser franc et mouillé, et entrainez le sans perdre un instant vers votre lit. Vous lui proposerez un verre d’eau après sa première éjaculation.

Commentaires fermés sur De l’usage du petit carnet noir

Comments are closed at this time.

Get Adobe Flash player