As we say in America

Mar 22 2011

En Floride, ce dimanche, le Pasteur Terry Jones a procédé à la crémation publique d’un Coran. Pour les croyants, il s’agit d’un acte d’une violence incroyable, puisqu’on détruit de la manière la plus brutale possible le nom de Dieu et sa parole. Pour les autres, il s’agit d’une provocation stupide. Mais au delà de l’image choc de la destruction d’un livre saint, c’est d’abord la machination et l’orchestration de l’événement qui pose question, puisque le Pasteur et son église, le Dove World Outreach Center, se réclament juges et parties : ils ont décrétés le Coran coupable, et le soumettent donc à une sanction votée en église et par le biais d’un sondage sur le site Internet de l’église et même par le biais d’un événement Facebook. L’époque des tribunaux sauvages des chercheurs d’or est révolue, et pourtant, le Pasteur et son équipe évangélique en Floride ont lynché le Coran, comme leurs ancêtres l’avaient fait avec des voleurs de poules et des bandits de grand chemin. La cérémonie se voulait d’abord expiatoire et commémorative, afin de venger les morts des attentats du 11 septembre, mais le Pasteur a décidé qu’il voulait faire les choses en grand, à l’américaine, avec un faux-vrai tribunal, un faux-vrai chef d’accusation, et un faux-vrai jury populaire.

Le Pasteur Jones est un de ces nombreux pasteurs évangélistes, représentant une frange très énervée du protestantisme. Ces prêcheurs, toujours plus à la droite de Dieu, séduisent de plus en plus de familles américaines, souvent dans états touchés par la désindustrialisation et le chômage, promettant aux foules la guérison, la richesse, la fertilité et la réussite, et pratiquant un enseignement des textes bibliques très littéral. Ils sont à la tête d’organisations contre l’accés à l’avortement et à la contraception, ils infiltrent les programmes scolaires pour interdire Darwin, encouragent les jeunes filles à promettre fidélité et abstinence sexuelle à leurs pères lors de grands bals, ils jouent parfaitement le jeu d’une Amérique inquiète pour son avenir économique, pour sa jeunesse, et militent pour un retour massif des valeurs chrétiennes, recette miracle contre tout malheur. Pour vous faire rentrer dans le club de ces églises très spéciales, ces Pasteurs encadrent de véritables petites armées de prosélytes, prêts à tout pour venir vous sauver et à vous expliquer en quoi Jésus va changer votre vie. Ils sont généralement jeunes, souffrent de la fièvre du converti, et cessent de travailler ou d’étudier pendant une ou deux années compléte pour se mettre au service de leur église, pour distribuer des versets de la Bible à la sortie des supermarchés, pour faire le porte à porte de l’esprit auprès des brebis égarées. Ces commerciaux spirituels peuvent ensuite monter en grade et devenir des « apôtres patentés », des « ministres de l’église », et sont alors à leur tour chargés de recruter de nouveaux commerciaux, système Tupperware pour flatter l’ego et remplir les églises-hangar, ou des milliers de fidèles viennent chaque dimanche passer la journée entière, de cours de spiritualité, en messe, en déjeuner-offrande, en étude biblique, en réfléxion pastorale, le temps passe vite quand on s’amuse. L’église recrute, récompense, félicite, encourage, et maintient l’ordre parmi ses troupes grâce à une hiérarchie stricte, mais surtout grâce à une sanction terrible en cas de déshonneur : celle de la damnation éternelle. Et on ne rigole pas avec l’enfer dans la Bible Belt.

La Dove World Outreach Center du Pasteur Jones n’est pas un cas isolé. La particularité de ces églises est leur nombre. Elles ne reconnaissent pas d’autorité centrale, comme les catholiques le font avec Rome par exemple, et chacune pousse selon l’envie et le charisme d’un Pasteur, selon les spécificités liturgiques ou même l’interprétation d’un seul verset ou d’un seul mot du Livre. Elles portent des noms comme « Eglise du Saint Tabernacle » « Eglise de tous les Saints » « Eglise Sainte Pour Tous », la plus terrible et la plus médiatisée jusqu’ici était la Westboro Baptist Church, connue pour sa haine des homosexuels, des juifs, et de tout en général, et filmée par Louis Theroux lors d’un de ses reportages. Elles s’appuient sur la personnalité de leurs Pasteurs, qui se doivent d’être les garants de l’autorité morale et spirituelle du message qu’ils enseignent, mais aussi les êtres extraordinaires, profondément bons et aimables, à travers qui la grâce et la guérison peuvent toucher de simples mortels. C’est un véritable culte de la personnalité qui s’organise autour de ces patriarches, on vient les consulter en cas de maladie, de peine de coeur, de doute sur l’éducation des enfants, de problème avec les impôts, ils réussissent à se proclamer et à investir leur rôle d’ecclésiastique respecté, comme le curé de campagne au XIX eme siècle, celui devant qui on enlève son chapeau et à qui on réserve le meilleur morceau.

Terry Jones a donc bien compris le fonctionnement de son église. Et rassembler autour des thèmes classiques de la sexualité avant le mariage et de l’avortement ne lui suffisait plus. Il a donc décidé de s’attaquer à un ennemi facile, un épouvantail à secouer devant les yeux ébahis des bons américains inquiets : les musulmans. Depuis le 11 septembre, il ne fait pas bon être musulman ou ressembler à un musulman dans les états où ces églises officient. L’Islam est responsable de tous les maux de l’Amérique moderne, c’est aussi simple que ca. Pourquoi s’en priver ? C’est une recette simple. Le Pasteur Jones prétend même vouloir brûler le Coran à visée humanitaire : il s’agit de préserver la vie des minorités chrétiennes persécutées dans les pays à majorité musulmanes. Il pense également que le président Obama est complice des actes de barbarie des musulmans, s’appuyant sur les prénoms de Barack _Hussein_ Obama. On nage donc dans une diarrhée d’arguments particulièrement solides…

Le Coran est donc très officiellement accusé des maux suivants :

« The Koran is accused of inciting murder, rape and terrorist activities.  It is under suspicion of the direct or indirect murder of millions of people around the world. » / Le Coran est accusé d’inciter au meurtre, au viol, et à la pratique d’activités terroristes. Il est soupçonné d’avoir contribué au meurtre direct ou indirect de millions de personnes dans le monde entier.

Et on retrouve en appendice 10 bonnes raisons de brûler le Coran :

1 – Le Coran réfute la possibilité que Jésus soit le fils de Dieu, et donc réfute le fait qu’il soit mort pour les pêchés des chrétiens, et donc nie la possibilité de la rédemption.

2- Les musulmans mentent sur l’origine du Coran. Il n’a pas d’origine divine, il n’a pas été dicté au paradis par Dieu lui même. Il n’est pas saint. Il est une écriture d’homme, un mélange d’enseignements anciens et nouveaux.

3- Les enseignements du Coran comportent des parties d’idolatrie arabe, et des rites pagans. Ces rituels sont démoniaques et  ont une prise importante sur les musulmans et le monde actuel.

4-  Les écrits ont été découverts plus de 120 ans après la mort du prophète Mohammed, ils sont confus et contradictoires, il n’y a donc aucune façon de déterminer leur véracité.

5-  La vie et le message du prophète Mohammed ne peuvent pas être respectés. Sa première période à La Mecque semble avoir été positive, mais dans la période de la Medina, il était corrompu, avide de pouvoir et obsédé par des plaisirs égoïstes. Ce sont des défauts que Dieu ne peut pas supporter. Ils ont amenés à des assassinats et des massacres qui continuent aujourd’hui en son nom.

6 – La loi islamique est totalitaire. Il n’y a aucune séparation de l’église et de l’état. Elle est irrationelle. Elle est supposément immuable et doit être acceptée sans critique. Elle ressemble aux lois nazis, communistes et fascistes. Elle n’est pas compatible avec la civilisation occidentale.

7- L’Islam n’est pas compatible avec la démocratie et les droits de l’homme. L’individu responsable de ses décisions n’existe pas dans l’Islam. L’attitude envers les femmes dans l’Islam, les considérant comme des inférieurs aux hommes, est la source de nombreux abus et de cas de maltraitance qui ne sont pas punis dans les pays musulmans.

8 – Un musulman n’a pas le droit de changer de religion. L’apostasie peut être punie par la mort.

9 – La culture et les enseignement islamiques perpétuent une haine irrationelle de l’Occident.

10 – L’Islam est une arme de l’impérialisme arabe et de sa soif de colonisation. Quand l’Islam devient majoritaire dans un pays, les chrétiens, juifs et non musulmans, subissent persécution et discrimination, mais aussi des meurtres, des viols, de la prison, et la destruction des églises, des synagogues, temples et lieux de cultes.

Ce qui est inquiétant, dans cette liste de bêtises en 10 points (au delà de leur stupidité propre et de leur erreur grossière), c’est que ces évangélistes, si fiers de connaître la Bible sur le bout des doigts, si prompts à dégainer le bon verset et le bon chapitre, prêts à confier leur destin dans l’ouverture au hasard du Livre pour répondre à une question qui les angoisse, soient incapables de se rendre compte qu’ils reprochent aux autres ce qu’ils font eux mêmes. La paille, la poutre, et la vache de ton voisin, voilà des notions qui ne contredisent en rien leur projet de haine globale à l’encontre des musulmans. On pourrait écrire les mêmes clichés et les mêmes accusations sur les chrétiens, en changeant uniquement le nom de la religion et du prophète. Et quant à la reconnaissance de Jésus, je m’inquiète maintenant pour mes coreligionnaires, nous l’avons tué, à quand donc la destruction par paintball ou par lapidation au hot-dogs congelé d’un rouleau de Torah ? Tout cela semble absurde, vu de loin, mais j’imagine la peine de certains, et la colère des autres. J’imagine surtout que les centaines de petites églises assoiffées de reconnaissance et de nouvelles conversions n’hésiteront pas à reproduire cet autodafé à l’envers, pour mobiliser autour d’un ennemi commun la troupe des indécis et des paumés. Combien d’américains du Missouri, de l’Arkansas, ou du Texas profond ont accés à une information modérée sur l’Islam ? Combien feront l’effort de la chercher ?

Et le Pasteur invite à voter pour les sanctions suivantes :

« 1) Burning  2) Drowning  3) Shredding or  4) Firing squad » / A être brûlé, a être coulé, à être déchiré, à être éxécuté

93% des votants ont choisi de voter pour la destruction du Coran par le feu. En visitant la page du sondage proposé sur Stand Up America, l’application compte 15 votes au total. La page Facebook de l’événement dénombre 727 membres. Il était également possible de voter par téléphone, comme pour une émission de télé-réalité, si vous voulez que le Coran reste, tapez 1, si vous voulez qu’il sorte, tapez 2. Pour le moment, il n’est pas possible de consulter le total des votes, je ne sais pas si il sera disponible. Suite à la décision de ce jury 2.0 global,  le Pasteur, juché sur son estrade, dans son église-gymnase de Floride, a lu avec attention les résultats et la décision sans appel de sa juridiction. Le plus drôle, c’est qu’il n’arrête pas de répéter « As we say in America, this is a free country », comme pour se rassurer, comme pour se persuader d’aller jusqu’au bout de son idée idiote. Le Pasteur est libre de brûler le Coran, mais il refuse que d’autres soient libres de le lire, l’ironie leur échappe. Pendant la crémation du livre, préalablement plongé dans l’essence pendant une bonne heure, pour ne pas décevoir le public en cas de bûcher froid, on entend en fond sonore de la video, diffusées en streaming et regardée par 50 personnes, la voix de deux jeunes hommes qui discutent de l’odeur « on devrait y faire griller de la viande et des marshmallows », une femme pousse un youyou pseudo arabe qui ne trompe personne, l’assemblée discute, des femmes rigolent, la caméra tremble. Et je soupire.

16 responses so far

  1. Quels enfoirés…

  2. Ce qui est effrayant c’est le pouvoir qu’ont ces gens là.
    Comme ailleurs, aux States, on peut faire pousser n’importe quoi sur le terreau de la peur et de l’ignorance.

  3. Ce qui est dangereux ce n’est pas la religion mais les religieux.
    La religion, et c’est logique, regroupe en elle même le paradis et l’enfer.
    Le paradis car son message initial est globlament positif, et a sans doute posé les bases de la vie en société. Il faut aimer son prochain, vivre en bon intelligence et avec bienveillance avec lui. Ca c’est la théorie.
    Mais en pratique la religion n’est qu’un moyen de contrôle et de pouvoir sur les gens par ceux qui n’avaient pas la puissance physique. La religion pratique la peur. Si tu ne respectes pas la loi religieuse tu irais en enfer, et là tu vas en chier grave. Alors que bon, Dieu n’est qu’une hypothèse, en laquelle je ne crois pas.
    C’est bien pour ça que la société occidentale était organisé selon trois Etats : la Noblesse (le pouvoir par l’épée), le Clergé (le pouvoir moral et religieux) et le troupeau… pardon le Tiers Etat qui était en dessous des deux autres ordres.

    Je suis particulièrement ravi de vivre dans un pays laïc.

  4. Je suis inquiète en lisant ceci. Il se passe des choses terribles de cet acabit un peu partout dans les pays démocratiques (dans le notre aussi…..) et on en parle à peine. Il faut chercher dans les médias alternatifs pour en être informés. On préfère se limiter à certaines infos pour canaliser la colère et l’angoisse du bon peuple, qui réagit à peine. Et comme nous sommes des oies, nous ingurgitons ce qu’on nous donne sans nous poser les bonnes questions.
    Au-delà du non-respect d’autrui, de l’incitation à la haine, et de la provocation que constitue cet acte, l’autodafé rappelle les heures les plus glorieuses de l’Histoire: inquisition, troisième Reich, et j’en passe…….

  5. (bonjour daria)
    oh oui mon beau pays laïc et ses présidents laïcs, chirac nommait les amis de l’Opus Dei et sarkozy nomme boutin au gouvernement. mon beau pays et ses «racines chrétiennes», et surtout «l’instituteur (qui) ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur», et tout mon joli gouvernement qui se rend illico presto aux obseques de Lustiger, au nom de la laïcité. Vite plus de curés, d’imams et de rabbins pour acheter la paix sociale!

  6. Le fait que la France ait des racines chrétiennes est indéniable.
    Que nos présidents successifs aient cherché l’appui de l’Eglise et de ses électeurs potentiels, je ne le nie pas.
    Mais j’ai encore la faiblesse de croire qu’ici la loi des hommes est au dessus de celle de Dieu.
    Lorsque le Président fait une allocution il ne termine pas par « Que Dieu nous protège » mais par « Vive la République », la justice n’est pas rendue en jurant sur la Bible mais sur le code Civil.
    La laïcité c’est permettre la liberté d’expression et de culte sans pour autant laisser la religion dominer la société.
    Même si dans l’absolu , j’aimerais qu’un Président ou un ministre n’assiste pas à une cérémonie religieuse en tant que représentant de l’Etat mais en tant que personne propre, je ne suis pas plus outré que ça lorsque ça arrive.

  7. C’est génial à quel point ce sont exactement les mêmes choses qu’on peut leur reprocher ^^

  8. « Et quand à la reconnaissance de Jésus, je m’inquiète maintenant »
    « Et quant à la reconnaissance… »

  9. merci 🙂

  10. Un abruti brûle un livre, et d’autres le regardent.
    Il y a ceux qui construisent des aéroports à extraterrestre, et aussi ceux qui joue à se mesurer à un electromètre. Il y a ceux qui veulent léviter, et surement même ceux qui en ferventes prières se recommandent aux arbres. Autant d’illuminés par la foi qui ne sont que de très petites échardes si le niveau d’éducation est correct.
    Mais c’est un livre. Et c’est peut-être çà, qu’on ne leur pardonne pas. Mais c’est un livre, et à moins de s’inquiéter de peu, c’est toujours moins grave que d’exciser sa fille, ou de pratiquer le suicide en masse. Terrible, oui. Mais inquiétant, pas tant que çà.

  11. qui jouent* (mapprendra à me relire en biais)

  12. @Sorraine je ne vois pas bien le rapport entre le suicide de masse, l’excision, et la haine débile que vouent les brebis abruties de ce Pasteur aux musulmans dont ils ne connaissent rien.

  13. Ca me glace le cerveau… Je suis complètement incapable de comprendre pourquoi ces personnes ont besoin de faire des choses pareilles. La haine et le racisme n’en finissent plus de survivre à toutes les horreurs de l’humanité, j’espère juste ne jamais arrêter de lutter.

  14. Le point 4 c’est le meilleur ! Le pasteur il ferait bien de s’intéresser à l’Histoire de la chrétienté aussi, sachant que les écrits bibliques étaient un sacré bordel !

    En effet Sorraine, construire un spatioports pour extraterrestre, vouloir léviter ou utiliser une machine fallacieuse qui n’a rien de scientifique, ça ne fait de mal à personne à l’inverse d’exciser ou d’organiser un suicide collectif.

    Mais il y a des gens qui réagissent beaucoup aux symboles, rappelle-toi le foutoir qu’il y a eu suite à la caricature à la con… Pasteur gogole et ses copains entraînent bel et bien des conséquences.

  15. Ca fait peur ce genre d’illuminés.
    Je suis allée sur le site du Dove World Outreach Center, il a l’air d’un poivrot le pasteur !
    En regardant sur Wikipédia, a priori il n’y aurait que 50 membres de cette congrégation, dont 30 suivrait les offices.
    Mais le pasteur Jones est suffisamment charismatique pour qu’on parle de lui et de ses idées à la con.
    J’avais cru comprendre que le pasteur Jones avait fini par dire qu’il ne brûlerait pas de Coran, il l’a fait pour finir ?

  16. « suivraient les offices », pas « suivrait »…

Leave a Reply

Get Adobe Flash player