Cat in the hat

Juin 12 2011

J’voulais pas faire de billet sur mon chat. Parce que je suis pas une putain de blogueuse à chat. Parce qu’Adamo ne passe pas son temps à être super mignon, à rentrer comme un con dans des boîtes vides ou à porter des chapeaux de cow-boys, à poser pour le polaroïd. Non, pas trop le genre. C’est plutôt le genre à vivre sa vie et à se coller contre ta cuisse quand tu bosses, sans trop te déranger, juste pour te chauffer un peu le dos du muscle. Quand je dors, il se love dans mon dos, et comme je bouge beaucoup la nuit, je déborde sur son territoire. Au lieu de se casser,  il reste là, écrasé, en train de ronronner comme un gros fétichiste. C’est lui qui m’empêche de me lever le matin. On s’engueule pas mal, rapport aux poils et aux pipis sur les T-shirts dans la salle de bain. Mais on est en symbiose. On se cause. Il me griffe les mollets quand j’ai du thé brulant dans les mains. Je le traite de blogueuse angora. C’est de bonne guerre, tout ca.

Hier soir, mon chat s’est cassé. Pouf. Disparu. Envolé. C’est con hein. Il était là. Et puis, hop. Il était plus là. Aucune idée de ce qui a pu se passer. J’ai passé des heures à le chercher dans le noir. J’ai passé des heures à chialer. Et, à dire la vérité, j’ai toujours pas arrêté. Je traîne sur les forums d’associations de mamies à chats, et la moindre histoire de retour du poilu prodigue déclenche l’équivalent des chutes du Niagara. C’est normal, je suis hypersensible, il faut réduire le volume par 10 pour avoir une idée. Disons que je chiale une Garonne. C’est con hein. J’arrête pas de me dire ça. Que c’est trop con quand même. Tout ça pour un putain de chat. Mais ce soir il pleut, et puis comme par hasard, il fait un peu froid. Alors je regarde le parking glauque en bas de chez moi, et j’me demande ce qu’il fout, ce con de chat. S’il est planqué dans le parking, avec une tonne de rats et d’autres potes chats, ou s’il est tout seul dans un tuyau, tout mouillé, tout pouilleux, tout las. Alors je re-chiale, un coup. Juste comme ca. Toute la journée je me suis dit que j’allais le retrouver. Qu’en rentrant il serait là. Que c’était un coup pour rire. Un genre de blague de con de chat. J’avais laissé de la bouffe sur la balcon, les portes ouvertes, je pensais vraiment qu’il serait là, l’air débonnaire, assis sur son gros cul, à se foutre de moi. A la place, j’ai été coller des conneries d’affiches avec mon numéro de téléphone et sa description, et je suis à peu près sure que dès demain, je vais avoir droit à des coups de fils genre « hey madame j’ai vu ta chatte ». Super. Mais que je ne le retrouverai pas.

J’ai lu qu’il y avait une technique imparable pour faire revenir le matou vagabond. Faut se poster au même point toutes les heures à la tombée de la nuit, et secouer de la croquette en appelant. Tous les jours, jusqu’à ce qu’il revienne. Je l’ai fait ce soir. Je le ferai surement demain. Seulement, dans mon habitat urbain à forte concentration, ca passe moyennement bien. Quand je siffle, y’a toujours un connard pour me répondre en sifflant. J’ai l’air de secouer ma gabelle, au milieu du parking, c’est folklo. Demain j’irai voir les mômes qui jouent au foot en bas, ils me fileront peut-être un coup de main. Peut-être pas. Tout ca pour dire que j’ai perdu mon chat. Et que c’est incroyablement douloureux. Et que je me sens débile. Et conne. Et stupide. Et faible. Et irrationelle. D’être dans un état pareil, pour un putain de chat.

16 responses so far

  1. En bonne hypersensible, j’ai chialé comme si j’avais perdu un frère lorsque j’ai du euthanasier mon premier rat.

    Peu importe l’espèce.

  2. Mais pourquoi tu dis ça, c’est pas un putain de chat c’est TON putain de chat, un connard d’être vivant qui t’accompagne tous les jours, peut-être le seul être vivant devant lequel t’as pas (trop) honte de faire caca, c’est normal de pleurer une Garonne et même deux, de ressembler à un lapin qui a une myxomatose tellement t’as les yeux rouges.
    Le mien se barre sans arrêt et je passe ces nuits à dormir à moitié, les oreilles en alerte, j’imagine mille scénarios et je le maudis, je me lève d’un bond le matin pour me poster au balcon. Parfois il est rentré. Parfois pas. J’ai cru comprendre que le tien a pas l’habitude de se barrer donc je comprends que tu dois être morte d’inquiétude, et y a pas grand chose que je puisse faire concrètement pour te rassurer (sûrement pas de la part d’une connasse dont le chat est temporairement localisé), mais bon courage, je suis sûre qu’il a juste mal réglé son GPS et qu’il va revenir pisser sur tes T shirts très vite.

  3. Je sais pas si ça t’aide ou pas, mais j’ai déjà retrouvé mon chat perdu. Au bout de 3 putains de jours, donc ne perds pas espoir.

  4. Les chats sont super ritualisés. Tout les jours ils font les mêmes trucs à la même heure, au même endroit. Donc, dès que quelqu’un le croise quelque part, il y a fort à parier qu’il sera au même endroit à la même heure le lendemain.
    S’il ne connait pas le quartier, sortir tout les soirs à la même heure avec des croquettes est une riche idée. J’ai retrouvé trois fois mon chat avec cette stratégie.

  5. Y a pas de honte à pleurer un truc poilu qui partage ta vie… J’ai chialé comme une gosse (et peut être même plus) il y a 2 semaines, quand le mien s’est fait accroché par un connard de chauffard qui ne roulait sûrement pas à 50km/h et est rentré à la maison malgré une patte broyée qu’il a fallu lui amputer…
    Peut être que ton Adamo te reviendra, malheureusement peut être pas…. Mais toute les chances de ton côté, appelle tous les vétos de ton secteur, les refuges, la SPA… J’ai eu retrouvé mon précédent gato enfuit de chez moi en appelant la SPA, il avait été ramené par des pompiers, car refugié et innapprochable dans un garage voisin…

    Que dire d’autre à part courage…

  6. Chuis ptètre aussi conne alors parce que je partage ta peine. J’ai 2 chats et si j’en perdais un je me noierais aussi sûrement dans mes larmes. On a beau trouver cons les gens qui chialent pour leur clebs ou leur gerboise, finalement face à la perte d’un animal qui partage notre petite vie, on est tout pareil. Pas de honte à avoir. Courage, il va revenir ton Adamo.

  7. Je croise les doigts pour que ton chat revienne dans la semaine comme si de rien n’était.

    Courage.

  8. salut

    je réponds jamais à ce genre de trucs mais là, là c’est mon rayon. J’ai eu j’ai plusieurs chats, et ils ont « disparu » de diverses manières plusieurs jours. Je soupçonne un crétin du quartier d’avoir voulu offrir un de mes chats (encore petite, 6 mois) à ses mioches, une chatte qui rentre au bout de quatre jours avec une patte enflée, épuisée, et morte de trouille depuis quand un homme adulte approche, c’est pas normal. Passons.

    Ce qui va te rassurer c’est que
    1/ Moi aussi j’habite le 93, les gens appellent et te signalent des chats qu’ils pensent être le tien. C’est pas toujours le cas, mais ils appellent, et les mamies à chat sont de vraies vigies, si c’est le bon et qu’elles le revoient, elles se jettent dessus avec du sheba.
    2/enfermé par erreur ou pas dans un garage un local poubelle une remise, le chat s’échappe et revient. Il peut mettre du temps, mais si c’est ça il va revenir, épuisé d’avoir guetté la sortie sans bouffer pendant des jours.
    3/Renouvelle regulierement les annonces. Si c’est quelqu’un de mal intentionné qui l’a pris, il va voir qu’il y a de l’action autour de ton chat, et le laissera plus facilement filer. C’est un peu comme pour les otages, faut montrer que tu oublies pas.
    4/Appeler du même endroit à la même heure ça marche super s’il a fugué, mais ce qu’a fait le mien, qui s’est juste perdu comme un con, c’ets qu’il est resté deux jours sous une voiture en attendant que je passe à côté en l’appelant, la morve au nez d’avoir pleuré toute la nuit. C’était à 200m de chez moi..
    5/evidemment met une photo sur l’annonce, et un truc qui a je pense aidé pour moi (parce que dans mon cas c’est vrai) c’est de mettre qu’il a un traitement medical quotidien. S’il est chez quelqu’un ça le dissuadera de le garder, et ceux qui lisent l’annonce la lisent différemment. Du coup je le met en gros à chaque fois (Aidez moi à retrouver Minem, chat adulte de 7 ans avec un traitement medical lourd contre tel virus ou avec telle maladie, ça fait vraiment urgence et on te regarde moins bizarrement aussi quand tu vas de porte à porte en pleurant tes glaires ….)
    bon courage

  9. Il y a pas de honte à se mettre dans des états pareil pour son putain de chat, la logique ou la rationalité parfois on l’emmerde.
    Bon courage et j’espère qu’il rentrera, qu’il est juste en maraude.

  10. Bon alors, des nouvelles. Pas de nouvelles en fait. Je me suis fait plein de nouveaux potes dans le quartier qui ouvrent l’oeil pour moi. J’ai prévenu tout le monde. Je fais 3 rondes par jour et 2 la nuit. Je secoue mes croquettes. J’ai pas croisé un seul chat. Pas un. Je parle même pas du mien. Pas un putain de chat errant. C’est long trois jours je trouve.

  11. Comme je viens de te le dire sur FB, le mien a disparu deux fois, 15 jours la première et une semaine la deuxième pour cause de kidnapping par une harpie. Les chats sont malins et ils ont parfois des éclairs de génie, comme le mien qui est revenu direct sur notre balcon quand il est réapparu la première fois et s’est laissé attraper par la voisine, lui qui ne se laissait toucher par aucun étranger, pour qu’elle puisse nous le garder au chaud en attendant que ma mère rentre du travail. Ce soir-là, mon père, un grand moustachu bourru et conducteur d’engins qui avait jeté le chat du balcon 6 fois (du RDC !) quand il s’y était installé 5 ans auparavant, l’a câliné pendant des heures en reniflant et en répétant : « Mais t’étais où ? Mais t’étais ou ? »
    Alors si mon papa avait la larme à l’œil en récupérant mon chat, tu as le droit de pleurer pour le tien.
    Des bisous et des bonnes ondes.

  12. courage Daria ! Le mien, il est revenu après une semaine !!

  13. Alors, le rencard avec la vieille à chats dans le coin à chats ? Ca a donné quelque chose ?

  14. I LIKELOVE U !!!!!!!!!!!

  15. franchement j’ai 3 chats et j’en serais dingue si l’un d’entre eux se faisait la malle, ils me rendent dingues, parfois j’ai envie de les balancer moi même par la fenêtre mais je les aime, j’aime les voir minauder pour gratter des croquettes, j’aime les voir squatter mon lit et me laisser à peine de la place pour m’allonger, j’adore les voir squatter la place que tu viens de libérer pour te chercher un truc dans le frigo alors qu’il y a un appart entier ou ils peuvent s’installer… tout ça pour dire que c’est normal que celà soit  » incroyablement douloureux » et que tu n’es ni « débile », ni « conne », ni « stupide », « faible » et ni  » irrationnelle » mais simplement humaine, un chat est un être vivant qui partage ta vie… ce putain de chat est ton putain de psychopathe de chat que tu aimes et je comprend ton sentiment.
    boussa* fraternel

    *bisous en arabe 😉

  16. Le notre on l’a retrouvé au bout de trois semaines! Garde espoir!

Leave a Reply

Get Adobe Flash player